accueil Ecurie du Redon
Modèle A
installations
installations
accueil Ecurie du Redon

contact

Tous droits réservés Les écuries du Redon - Dernières mise à jour 2016 - Mentions légales

Les Ecuries du Redon, Plaine du Coulazou - Lieu dit Puech Redon - 34570 Pignan - 06 61 63 26 69 - contact@lesecuriesduredon.fr

En selle depuis l’âge de 5ans, je fais mes débuts au centre équestre de La Villette à Paris.

Je poursuis ma formation de cavalière au centre équestre du portail vert à Lavérune près de Montpellier jusqu’à 19 ans.

Ces structures me font découvrir l’amour et le respect du cheval, la rigueur de ce sport et la compétition.


J’entreprends des études de Droit (Master en droit pénal et DU en sciences criminelles)

et Staps (Licence professionnelle «  commerce et valorisation des services et produits de la filière équine  ») tout en continuant à monter à cheval et pratiquer la compétition (CSO et Dressage).


J’évolue dans le circuit jeunes chevaux et amateur avec mes chevaux.

Et je me perfectionne en ce qui concerne les chevaux délicats et rétifs. Différents propriétaires et éleveurs font appel à mes services, ce qui me permet de monter de nombreux chevaux et donc me perfectionner.


En 2009, je passe mon BPJEPS activités équestres au centre équestre des 3 Fontaines au Pouget.

En 2010, la passion prend le dessus et je commence à créer les écuries du Redon.

La structure prend forme au fur et à mesure des années et ne cesse d’évoluer  !

Ce qui me permet de faire également de belles rencontres équestres et humaines…

Aujourd’hui j’évolue toujours sur les circuits Dressage et CSO, en jeunes chevaux et amateur 1 et élite avec mes chevaux de cœur et ceux de mes propriétaires.


L’objectif pour les années à venir, continuer à évoluer en compétition sur des circuits plus élevés avec d’autres partenaires (aussi bien équin que humains).

Continuer aussi d’ accompagner mes élèves avec leurs chevaux dans le quotidien et en compétition et leur transmettre une équitation basée sur la confiance et le respect.

" Pour parler à un cheval, il n'y a pas besoin de mots. C'est une étreinte charnelle qui alimente nos rêves. "

Bartabas